Nicole Kidman «émerveillée» par le désert marocain!

72

Nicole Kidman, Oscar de la meilleure actrice en 2003.

En déplacement aux Etats-Unis pour la promotion de son nouveau film «Stranderland», l’actrice australienne Nicole Kidman a fait une belle publicité pour le Maroc et spécialement pour la magie de son désert.

Le passage de Nicole Kidman en cette fin janvier du côté de l’Utah, Etats-Unis, n’a pas laissé indifférent. Pas plus que cette big «déclaration d’amour» qu’elle a faite au Maroc et qui a été largement relayée par la presse outre-Atlantique, voire au-delà. Le prestigieux quotidien italien «La Reppublica» s’en est fait l’écho dans son édition de ce mardi 27 janvier, en faisant valoir cette grande passion que l’actrice dit éprouver pour le Maroc et pour la magie de son désert.
Interrogée sur les conditions de tournage de «Stranderland» de Kim Farrand, l’actrice a d’abord précisé être généralement amoureuse de la terre aride et sèche. «Cela me fait un grand bien, que ce soit en Australie ou au Maroc», a-t-elle confié  en marge du Festival Sundance de l’Etat d’Utah, à l’ouest des Etats-Unis. J’étais prise dans une tempête du désert quand, en ce mémorable début 2015, je tournais The Queen of the desert (La Reine du désert)», se souvient-t-elle. «Pendant deux jours, nous étions pris dans un tourbillon tel que nous ne pouvions même pas voir le bout de nos mains. Je ne pouvais pas le croire ! Je n’ai jamais vécu une situation pareille, même pas en Australie», soupire-t-elle, en insistant : «Ce fut une belle expérience !».
Tout aussi original que l’expérience marocaine de Nicole Kidman, est le film «The Queen of the desert» dont une partie a été tournée en janvier 2015 à Ouarzazate. Produit et réalisé par Werner Herzog, ce film raconte l’histoire de Gertrude Bell, une femme de lettres et analyste politique britannique personnifiée par Nicole Kidman  aux côtés de Robert Pattison qui campe le rôle de Lawrence d’Arabie. Une histoire où se tutoient beauté naturelle et amour dans son expression la plus noble.