Pour s’offrir Cristiano Ronaldo, c’est 400 millions d’euros


Cristiano Ronaldo, triple vainqueur du ballon d'or

Alors que le Ballon d’Or portugais a une clause de départ fixée à 1 milliard d’euros dans son contrat, son agent a laissé entendre qu’un transfert de son protégé pourrait se négocier autour de 400 millions d’euros.

Auréolé de son troisième Ballon d’Or le mois dernier, le deuxième consécutif, Cristiano Ronaldo semble avoir (provisoirement ou définitivement) pris un léger ascendant sur Lionel Messi dans la course au titre officieux de meilleur joueur du monde.

A en croire Jorge Mendes, son agent, le Portugais est en tout cas le joueur le plus cher du monde. A l’automne dernier, la presse catalane écrivait que le FC Barcelone serait prêt à laisser filer Messi contre un chèque compris entre 200 et 250 millions d’euros (le montant de sa clause libératoire).
A la même époque, Mendes, lui, révélait que la clause de départ de CR7, stipulée dans son contrat avec le Real Madrid, s’élevait à 1 milliard d’euros! «On ne m’appelle plus pour savoir si Ronaldo est transférable, déclarait-il le 13 octobre dernier au quotidien espagnol As. Ça ne sert à rien de m’appeler pour me demander si le joueur considère un départ. Son prix est celui indiqué dans son contrat, soit 1 milliard d’euros.»

Une clause astronomique, qui n’a évidemment pas bougé depuis quatre mois et qu’aucun club au monde n’est en mesure de payer aujourd’hui. «Cristiano Ronaldo, c’est un milliard d’euros, a encore rappelé Jorge Mendes mardi sur la BBC. Sa clause libératoire est d’un milliard, donc son prix est un milliard. Ronaldo est le meilleur joueur de tous les temps. Tu ne peux le comparer à aucun autre joueur.» Mais en homme d’affaires avisé, l’agent le plus influent du monde du football, avec Mino Raiola, sait bien qu’à ce prix-là, «c’est impossible de l’acheter.»

S’il veut laisser la porte ouverte à d’éventuels acheteurs, il ne peut donc pas rester ferme sur ce prix. Alors le Portugais a clairement indiqué que «si le Real devait, pour une raison ou pour une autre, se séparer de lui, il faudrait mettre 300 millions de livres sterling (soit près de 400 millions d’euros, ndlr) sur la table.» Une ristourne de plus de 50% par rapport à sa clause libératoire. Mais un montant tout de même astronomique, qu’aucun club européen ne peut se permettre de payer, sous peine de subir les foudres de l’UEFA, via le fair-play financier. Pour Mendes, la conclusion est donc simple: «[Ronaldo] ne quittera jamais le Real Madrid. J’en suis convaincu.»

 

 


Like it? Share with your friends!