Voici « la mariée la plus triste » du monde

378

Nasoin Akhter avait la vie devant elle pour se trouver un mari aimant. Mais à à peine 15 ans, sa famille a décidé de l’unir à un homme de 32 ans. La pratique est courante au Bangladesh. Elle n’en est pas moins désespérante.

 
 

Allison Joyce, photographe américaine pour l’agence Getty, a immortalisé ce mariage en ayant du mal à dissimuler ses émotions. Elle confie au Washington Post dans un e-mail: « Il est de tradition pour la mariée de sembler timide pendant le mariage. Mais ici, j’ai remarqué la tristesse, la peur inexprimée et l’incertitude chez la mariée, même quand elle était avec sa soeur avant la cérémonie. »

Le mariage de Nasoin Akther est illégal mais le gouvernement ferme les yeux et la pratique est plus populaire que jamais. Selon un rapport publié en juin dernier par Human Rights Watch, 29% des jeunes filles bangladaises sont mariées avant 15 ans et 65% avant 18 ans.

La photographe estime que la jeune femme était « la mariée la plus triste » du monde. « Ce qui me surprend, c’est qu’elle vient d’une famille riche. Une des causes invoquées pour le mariage d’enfants est la pauvreté. Ici, le père est un riche homme d’affaires, propriétaires de plusieurs maisons. 2000 personnes ont été invitées aux noces, des centaines de poulets et une douzaine de vaches ont été massacrées pour les nourrir. »

Allison Joyces a confié son désarroi: « La seule différence entre ces filles et moi, c’est que je suis née dans un pays qui respecte les filles et les femmes et où la valeur d’une femme compte au-delà de son rôle de mère. Voir l’avenir, les possibilités, le potentiel de ces adolescentes détruits en une nuit est déchirant. »