Charles Michel: l’attentat frites-mayo


Charles Michel a été victime d’un « attentat frites-mayonnaise » ce midi au Cercle de Wallonie.
Le Premier ministre a été aspergé de frites et de mayonnaise par des militantes « Liliths », c’est ainsi qu’elles se présentent dans un communiqué.
Elles estiment « qu’au peuple belge, on ne laisse que les frites sauce austérité. C’est pourquoi nous jetons à leur visage le symbole d’une Belgique qu’ils démantèlent ».
Les militantes ont été interpellées par la police. Charles Michel a repris son discours après s’être changé.


Like it? Share with your friends!