L’Argentine aux demi-finales d’une Coupe du monde pour la première fois depuis 1990


L’Argentine retrouve les demi-finales d’une Coupe du monde pour la première fois depuis 1990
En éliminant la Belgique en quart de finale de la Coupe du Monde (1-0), samedi, l’Argentine a comblé une absence de 24 ans dans le dernier carré de la compétition. Une longue parenthèse pour une nation qui peut rêver tout haut d’un troisième sacre mondial.
Sabella
Cette Argentine-là joue mal depuis le début de la Coupe du monde, mais elle atteint tout de même un stade qu’elle n’avait plus connu depuis 1990. En venant à bout de la Belgique (1-0) au terme d’un match où elle a passé quatre-vingt-six minutes sans cadrer la moindre frappe, l’Albiceleste s’est ouvert les portes des demi-finales pour la quatrième fois de son histoire, la première depuis 24 ans. Une absence relevant pratiquement de l’ineptie pour une nation qui s’est hissé trois fois en finale en l’espace de douze ans (1978, 1986, 1990). Comment cela a-t-il été possible ? 1994 : Maradona génial… puis positif Le Mondial 1994 devait sacrer une dernière fois le meilleur joueur de l’histoire du football argentin. Un but lors du premier match, puis la déchéance :
1205469-25177039-1600-900
un contrôle positif à l’éphédrine qui ferait tomber le rideau sur la carrière internationale de Diego Maradona. Une descente aux enfers qui entraînerait dans son sillage sa sélection, brillante au premier tour mais éliminée en huitièmes de finale contre la Roumanie (3-2).
1233772-26436444-1600-900
1998 : c’est la faute à Bergkamp Quatre ans plus tard, en France, l’Argentine semble avoir fait le deuil de son génial meneur de jeu mais va chuter au pied du final four. Alors qu’elle se dirigeait vers une prolongation face aux Pays-Bas, Denis Bergkamp illumina le Vélodrome de toute sa classe. Un contrôle magique, un crochet, un extérieur du pied et au revoir l’Albiceleste (2-1).
2002 : l’effet Bielsa Dans le peloton des favoris en 2002, l’Argentine s’écroulere lamentablement en phase de poules au même titre que la France, malgré une victoire initiale contre le Nigeria (1-0).
Fatiguée,elle ne semble pas comprendre grand chose aux principes de son entraîneur, Marcelo Bielsa. 2006 : maudits tirs au but Retour en quarts de finale en 2006, mais les partenaires de Juan Pablo Sorin ont la mauvaise idée d’emmener l’Allemagne aux tirs au but. Et à ce petit jeu-là, c’est toujours la Nationalmannschaft qui gagne (1-1, 4 t.a.b à 2). Même stade de la compétition, même adversaire lors du mondial sud-africain en 2010. Mais vraiment pas le même suspense. L’Allemagne torpille l’Argentine et lui inflige un cinglant 4-0.
Les chiffres sont là, pas le jeu Depuis le début de la Coupe du monde au Brésil, le jeu de l’Albiceleste est particulièrement décrié, mais les chiffres, eux, plaident en faveur des hommes d’Alejandro Sabella. Cinq victoires lors de ses cinq premiers matches – toutes par un but d’écart – une grande première dans l’histoire de ce pays. Des équipes encore en lice dans ce Mondial, l’Argentine et les Pays-Bas sont les deux seules à avoir réussi le carton plein. Les Sud-Américains ont par ailleurs gagné 9 de leurs 10 dernières rencontres de Coupe du monde. Sans plaire, l’Argentine n’en demeure pas moins à sa place, dans un dernier carré qu’elle n’avait jamais atteint en même temps que son grand rival brésilien. Certains y verront un signe. Les Coupes du monde disputées en Amérique s’offrent toujours aux équipes sud-américaines. Et le Brésil n’est pas la seule équipe sud-américaine en lice dans cette Coupe du monde.
1273271-27457127-1600-900

1273093-27453567-1600-900


Like it? Share with your friends!