Tendance: La darija des rues en musique


Mchiti Fiha

Le langage utilisé par nos artistes sonne jeun’s, une darija qui a du pep’s ! Entre Hatim Ammor qui chante «Mchitifiha», Chawki qui chante «Kayna wla makaynach», H-Name et Barry et leur titre «Makaynch m3amen»… les expressions courantes sont plus que jamais à l’honneur. Décryptage.

« Makaynech m3amen ». Une expression devenue plus populaire que jamais. Reprise à coup d’hashtags sur les réseaux sociaux, elle a été martelée depuis la bande-annonce de la deuxième saison de « L’Couple ». Hassan El Fad déclare à Le360 à ce sujet : «C’est une accroche! La bande-annonce de la deuxième saison était muette, il n’y avait que cette expression-là. Elle a été très largement diffusée car la série était très attendue.» Depuis, cette formule est reprise par plusieurs artistes. «Makayench m3amen» est d’ailleurs le nom qu’a choisi le groupe populaire Five Stars pour son nouvel album. H-Name & Barry ont également sorti un clip mettant en scène deux artistes à la recherche d’un producteur pour leur vidéo. Mais, bien entendu,… «Makaynech m3amen!

Le phénomène «Makaynech M3a Men» a ainsi lancé une véritable tendance chez nos artistes qui adoptent un langage de plus en plus jeun’s, un argot courant dans nos rues! Exemple, Hit Radio a choisi de produire un tube intitulé «Mantsayadch» pour appeler au vote. Chawki pour sa part, a sorti son titre «Kayna Wla Makaynach ». «Tout a changé. Avant, on utilisait des lyrics poétiques. Maintenant, la simplicité dans la rythmique ainsi que le reste, nous permet de nous rapprocher plus de notre public. Les gens vivent dans le stress, on essaie du coup de les atteindre sans trop leur compliquer les choses», nous confie-t-il. Le résultat : un tube qui vaut le détour.

 

Autre formule, autre chanteur. Hatim Ammor qui chante «Mchiti Fiha», compare cette mouvance avec celle en France par exemple, où Indila et Stromae qui s’imprègnent du langage de la rue font tabac  Il précise à : « Internet offre l’accessibilité à la musique. Pour toucher les jeunes, il faut leur parler un langage dont ils usent au quotidien ». Et d’ajouter: « 3iye9ti ne passait pas dans le temps de nos parents et nos grands-parents. A travers le temps, le vocabulaire change. Mchiti fiha, kounti hferti hfera ou lyouma tehti fiha sont des formules assez utilisées de nos jours. » !

 

Pour le manager d’artistes Hossam Baznani «les artistes ont tenté ce langage des jeunes et ça a marché, un retour en arrière est impossible. Cette mouvance est désormais installée».  Pour lui, tout a commencé avec le titre de Sy Mehdi et Samia Akariou. Mais le buzz est arrivé avec «Enty » de Saad Lamjarred. Un featuring avec DJ Van qui a dépassé les 45 millions de vues sur Youtube.


Like it? Share with your friends!