Une Espagnole arrivée au Maroc soupçonnée de vouloir rejoindre son mari djihadiste à l’EI


Une ressortissante espagnole est actuellement au Maroc, d’où elle tenterait de rejoindre son mari djihadiste en Irak ou en Syrie. Mohamed B. serait membre de l’Etat Islamique (EI).

Dolores H., originaire d’Alicante, est surveillée par les autorités espagnoles qui l’accusent de vouloir rejoindre les rangs de l’Etat Islamique (EI) en Irak ou en Syrie. Accompagnée par ses deux enfants, elle tenterait de rejoindre son mari djihadiste. La jeune femme de 34 ans serait actuellement au Maroc, chez les parents de son compagnon Mohamed B.

Les services de renseignement espagnols sont sur le coup. Dolorès H. a été interpellée à Ceuta, puis interrogée par la Guardia civil. Mais elle a été relâchée faute de preuve tangible. Selon le journal Le Monde, l’Espagnole serait en compagnie d’une jeune femme de 24 ans, connue pour être salafiste.

La traque

Les voisins ne se sont jamais plaints de la famille de Dolorès H., réputée discrète. Seule certitude : Mohamed B. est parti en pèlerinage à La Mecque il y a deux ans. Pour brouiller les pistes, la jeune femme aurait inscrit ses enfants de 3 et 11 ans à l’école espagnole de Tétouan. Mais ces derniers ne s’y sont jamais présentés.

Actuellement, les renseignements espagnols surveillent de près les activités des réseaux de recrutement de l’E.I. En septembre dernier, 9 personnes (membres d’une même filière) ont été interpelées à Melilla et Nador.


Like it? Share with your friends!