ussitôt nommé à la tête de Laprophan, Farid Bennis a lancé une opération «mains propres» qui n’aurait pas été du goût de certains dirigeants de ce laboratoire pharmaceutique. Une vidéo virale le montre au milieu d’un cérémonial peu habituel dans les sites industriels. Voici sa version des faits.